La mort nous enseigne la vie

 

A Tous ces êtres chers qu’on ne reverra jamais.

« La mort est comme un voleur dans la nuit. » One tree hill

D’après Bukowski, il y a un vide dans notre cœur qui ne sera jamais comblé. Un vide dont on mesure à peine l’ampleur.

Un vide matérialisé par le manque de tous ces êtres merveille qu’on a un jour aimé mais qu’on n’a plus l’occasion de chérir, ces êtres chers à présent disparus. On a tous, au moins une fois, subi la perte d’un être qu’on connaissait : un membre de notre famille, un ami, ou une connaissance lointaine. La plupart d’entre nous ont déjà expérimenté cette sensation de fin que nous inspire la mort.

En général, on encaisse le choc en essayant de garder la tête haute et de passer à autre chose.

20181101_152637

Les jours ordinaires on vit avec, on supporte, on avance, on est fort.

Mais le 1er Novembre, lorsque tout le monde se met en mode « recueuillement » et rend honneur aux mémoires perdues, le chagrin refait lentement surface. On se rappelle tout ce qu’on a perdu, comment on a aimé, combien on a pu être aimé.

Toutes les personnes, tous les souvenirs, tout l’amour, qu’on essaie d’oublier les autres jours nous éclabousse d’un seul coup. Et on n’a pas de parapluie pour ça.

J’ai perdu, il y a des années de cela, un ami qui m’était cher, vraiment cher. Rieur et plein de vie. C’était dur de ne pas l’apprécier. Il avait juste 13 ans. Comment on peut mourir à 13 ans ? C’est une tragédie. Je ne m’en suis pas remise et je ne pense pas que je me remettrai un jour de la perte d’un être si attachant, si drôle et si jeune. Certains jours je me souviens de lui, de sa joie de vivre, de son rire, et c’est insupportable de l’avoir perdu. Je penser à toutes ces grandes choses qu’il rêvait d’accomplir et je m’écrie « Oh ciel ! ».

Et en ces jours, de grande peine, je prie pour lui. Qu’il soit en paix.

Je prie pour moi afin d’être consolée de ce chagrin.

Je prie pour nous. Que Dieu nous protège chaque jour. Qu’il éloigne de nous le danger et la misère et nous épargne de ressentir un tel chagrin à nouveau.

Qu’il nous ouvre les yeux sur la vie, sur ce qu’elle est : beauté, sur ce qu’elle pourrait être : bonheur.

20181101_152733

Le 1er Novembre j’écoute cette chanson en me promettant de vivre ma meilleure vie, de vivre pour mourir sans aucun regret, de vivre comme si c’était le premier et le dernier jour de ma vie.

Je vous le souhaite également.

Sincèrement.

Marlys


N’oubliez pas de laisser un commentaire ou de vous abonner par e-mail en bas de page afin de recevoir les articles en exclusivité.


4 commentaires sur “La mort nous enseigne la vie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s